Haïfa

Pays : Israël

À propos du pays

La capitale du nord, la principale porte maritime d’Israël, le Moyen-Orient de San Francisco – c’est ce que l’on appelle Haïfa. La ville est célèbre pour ses attractions religieuses – les pèlerins sont attirés par le Mont biblique du Carmel avec la grotte d’Elie le Prophète, le Centre mondial de la religion Bahai et le monastère de l’Ordre des Carmélites aux pieds nus. Il possède des plages de sable propres et méditerranéennes et le plus grand parc naturel d’Israël. De presque n’importe où, vous pourrez profiter de belles vues sur la baie et les montagnes de Galilée.

Le mont Carmel est vénéré comme un sanctuaire par les juifs, les chrétiens et les musulmans. Elle est la deuxième plus importante après le Sinaï.

C’est la seule ville du pays où les bus se rendent à Shabbat, où les restaurants et les magasins fonctionnent. La Haïfa aux multiples visages ne cesse d’étonner – vous y trouverez tout: du parking d’une personne ancienne au bureau de Google. Même le métro local est unique, et le Musée des sciences peut se vanter qu’Albert Einstein lui-même a planté les palmiers devant lui.

Comment arriver à Haïfa

Les avions Aeroflot et El Al volent de Moscou Sheremetyevo à Israël. Arrivée – à la capitale Ben Gurion Airport, temps de vol – 4 heures, coût du billet à partir de 180 USD. Un vol direct de Pulkovo Petersburg à Tel Aviv avec Aeroflot Airlines prendra 5 heures et coûtera un peu plus – à partir de 240 USD. Les prix sur la page sont pour septembre 2018.

Haïfa est située à une distance de 90 km de Tel Aviv. Un taxi pour elle depuis l’aéroport prendra environ une heure et coûtera 505 ILS. En outre, les trains des chemins de fer israéliens circulent 24h / 24 de l’aéroport à Haïfa (site Web en anglais version). Départ toutes les heures, ticket – à partir de 27,50 ILS, durée du trajet – 1,5 heure.

Depuis la gare routière centrale de Tel Aviv, les bus numéro 900, 910 (site Web) partent de Haïfa toutes les 20 minutes de 6h00 à minuit. Le prix est de 51 ILS, le temps de trajet est de 1,5 heure.

Rechercher des vols vers Eilat (l’aéroport le plus proche de Haïfa)

Districts de Haïfa

La ville est conditionnellement divisée en trois parties – Basse, Moyenne et Haute Haïfa. La construction a été réalisée de bas en haut, de sorte que les zones plus anciennes sont situées en dessous et les zones modernes sur la montagne. De plus, vivre au sommet est plus confortable – l’air est plus frais et plus propre.

La ville basse est un centre d’affaires reconnu. Il comprend le quartier du gouvernement – un complexe de bâtiments de haute technologie. De l’étage inférieur des jardins Bahai au port s’étend Ben-Gurion – l’autoroute centrale de la colonie allemande atmosphérique (Moshava Germanit). Les plages et la longue promenade appartiennent au grand Sprintsak en développement. Le quartier calme de Bat Galim est situé près de l’eau elle-même – c’est le seul endroit à Haïfa où le chemin de fer ne passe pas entre les zones résidentielles et la mer. Les touristes qui viennent se faire soigner à l’hôpital de Rambam s’y installent souvent.

Dans la partie centrale, il y a une zone bruyante et densément peuplée avec de nombreux magasins et points de vente – Adar. Il possède le plus grand marché de Haïfa, Talpiot, ainsi que le Musée des sciences, de la technologie et de l’espace (Ma Datek) et le Jardin du Souvenir pour les guerriers israéliens.

La ville haute est une zone de couchage avec des bâtiments à plusieurs étages et des cottages privés: Carmel Tsarfati, Akhuza, Romema, Denia. Le Carmel est considéré comme le plus prestigieux – il possède de nombreux hôtels à la mode, des restaurants, des musées et le célèbre centre commercial “Panorama”.

Le transport

À Haïfa, vous pouvez voyager en train, en bus, en métro et en métronite. Le chemin de fer longe la côte et dans la ville, il dispose de 3 stations – Bat-Galim, Merkaz-Tsentralnaya et Hof ha-Carmel. Les trains circulent 24h / 24 et selon les horaires. La conduite en ville coûte 6,60 ILS. Les billets sont vendus à la billetterie et au bureau. site des chemins de fer israéliens.

«Metronit» – de longs bus doubles qui circulent dans une voie spéciale dédiée, contournant les embouteillages. Ils travaillent également sur Shabbat, reliant Bet-Galim et Aydar au poste de contrôle et aux environs. Les déplacements en ville coûtent 6,90 ILS, en banlieue – à partir de 11 ILS. Les billets sont vendus dans des distributeurs automatiques aux arrêts de bus; dans les bus réguliers, vous pouvez payer avec un chauffeur. En Israël, dans les transports, il est d’usage d’entrer par la porte d’entrée et de sortir par l’arrière.

Le métro de Haïfa est considéré comme le plus court au monde et figure dans le Livre Guinness des records. Sa longueur est de 2 km.

Haïfa est fière de son métro – c’est le seul au pays. La ligne Carmelit n’est pas un métro ordinaire, mais un funiculaire souterrain qui emmène les passagers au sommet de la montagne et relie la ville basse et la ville haute. Les trains circulent toutes les 10 minutes, toute la montée prend 8 minutes. Les billets sont vendus dans des distributeurs automatiques dans les gares, le prix est de 6,60 ILS. «Carmelit» arrête ses travaux vendredi à 15h00 et reprend samedi soir.

Vous pouvez payer tous les transports publics avec une carte Rav-Kav spéciale – il suffit de la fixer au validateur à l’entrée. Les cartes sont vendues pour 37,50 ILS dans n’importe quelle billetterie ou auprès des chauffeurs.

Les taxis israéliens «surveillés» s’arrêtent sur demande dans la rue et arrivent à une adresse précise sur appel. Paiement au mètre, tarifs: 12 ILS par embarquement et 5-6 ILS par km.

Des bateaux de plaisance partent quotidiennement du port de Haïfa au port d’Akko. Ils sont utilisés non seulement par les touristes, mais aussi par les locaux pour éviter les embouteillages. Temps de trajet – 50 minutes; prix du billet aller simple – 30 ILS, aller / retour – 55 ILS. C’est une bonne occasion non seulement de visiter la vieille ville d’Acre avec la forteresse des croisés et le tombeau de Bahá’u’lláh, mais aussi d’admirer l’image de Haïfa depuis la mer.

Le funiculaire est un autre moyen de se déplacer dans la ville. Le prix est de 20 ILS. Au monastère des Carmélites, la plate-forme supérieure du téléphérique est située et la station inférieure est au large des côtes dans la région de Bat Galim.

Le paysage de Haïfa lui-même n’est pas très adapté au cyclisme, mais vous pouvez vous promener dans la région. Conduire le long des routes israéliennes parfaites est un plaisir. Un ami à deux roues est proposé à la location dans les hôtels Rosen & Meents ou dans le magasin de l’entreprise – de 30 à 35 ILS par jour.

Communication et Wi-Fi

Les touristes à Haïfa sont mieux servis par les tarifs sans frais mensuels des opérateurs Partner et Cellcom. Les cartes SIM locales de 50 à 60 ILS sont vendues dans des pavillons spécialisés de communications mobiles, de supermarchés, ainsi que dans des stations-service et du courrier. Là, vous pouvez acheter des cartes prépayées pour recharger votre compte – chaque semaine pour 50 ILS comprend les appels locaux illimités, SMS et 500 Mo d’Internet. Il existe de nombreux points dans la ville avec une connexion Wi-Fi gratuite – il y a Internet gratuit dans les trains, les transports publics, les hôtels, les restaurants, les magasins, les parcs et sur les plages.

Plages de Haïfa

Bien que Haïfa ne soit pas une station balnéaire, la ville possède d’excellentes plages de sable gratuites. L’un des principaux appartient à la région de Bat Galim. En raison des brise-lames et d’un bon emplacement, il y a rarement des tempêtes ici, donc des foules de vacanciers s’y précipitent, y compris avec des enfants. Sur la plage, il y a des aires de jeux, la location d’équipement de plage, de bateaux, de bateaux et d’équipements pour les sports nautiques. Il en va de même pour Kiryat Haim, à la seule différence que les hommes et les femmes le visitent certains jours. Cette plage est ouverte toute l’année. Sur son territoire, il y a des pelouses vertes où il est pratique de bronzer ou de pique-niquer. Dans des zones spéciales, vous pouvez même faire frire des brochettes et du poisson dans des monticules de pierre.

La location de transats et de parasols sur toutes les plages coûtera entre 25 et 35 ILS par jour.

La plus grande plage de la ville est Dado Zamir. Le long de celle-ci s’étend la promenade avec de nombreux cafés et restaurants, en été, ils organisent des soirées folkloriques et des spectacles. Une partie du territoire est restée «sauvage» pour les surfeurs et ceux qui veulent se détendre dans la solitude. “Dado Zamir” est considérée comme la plage la plus propre de la ville. Il est pratique de s’y rendre depuis la périphérie et depuis le centre.

Ha-Shaket est reconnue comme la plage la plus calme de la ville, son nom se traduit par «calme». Il a également la règle de baignade séparée pour les hommes et les femmes. Carmel Beach est célèbre pour ses infrastructures de haute qualité, une promenade verte avec de nombreux magasins, restaurants et terrains de sport. Cependant, la mer dans ces endroits n’est pas aussi calme que sur le Hashaket.

Traitement à Haïfa

Le centre médical de Haïfa “Rambam” est connu pour son succès dans le traitement des patients atteints de cancer, de profil orthopédique, chirurgical et vasculaire. La clinique est reconnue comme l’une des meilleures au monde dans le domaine de la traumatologie. Il traite non seulement les citoyens israéliens, mais aussi les patients étrangers. Rambam est un hôpital accrédité des Nations Unies et de l’US Navy. À l’institut du centre, 3 lauréats du prix Nobel pratiquent.

Hôtels à Haïfa

À Haïfa, il y a suffisamment d’hôtels de différentes catégories. Les hôtels les plus luxueux sont situés loin de la mer aux niveaux supérieurs de la ville – ils offrent des vues impressionnantes. L’un des plus chers est considéré comme l’hôtel 5 étoiles Carmel Forest Spa Resort by Isrotel Exclusive Collection – l’hébergement coûte 1300 ILS par chambre et par nuit.

Les prix des hôtels quatre étoiles commencent à partir de 800 ILS, pour les hôtels trois étoiles – à partir de 500 ILS par chambre et par jour. Il existe de nombreux mini-hôtels dans la ville (à partir de 250 ILS) et des auberges qui proposent un hébergement économique (à partir de 140 ILS). Alternativement, vous pouvez louer un appartement – de 250 à 1500 ILS par jour – ou rester en dehors de la ville dans un camping (parking à partir de 50 ILS, nuit – 25-70 ILS).

Quoi apporter

Les centres commerciaux en Israël sont appelés «canyons». Particulièrement populaires sont le Grand Canyon, Lev-a-Mifrats et le Castra Center. Le principal quartier commerçant local est situé dans la région d’Adar, de nombreux magasins sont situés le long de la promenade du port. Le marché Talpiot propose les meilleurs légumes, fruits et épices. Pour les objets vintage et les antiquités à petits prix, vous devriez vous rendre au marché aux puces dans le quartier de la rue Kibbutz Galuiot et au marché de la ville druze d’El Carmel. Dans la région arabe du Wadi Nisnas, les artisans peuvent acheter des souvenirs originaux faits à la main.

De grandes ventes ont lieu en mars-avril et septembre-octobre – avant les vacances de la Pâque et de Souccot. La baisse finale des prix se produit 2 fois par an à la fin de la saison – dans les 3 jours, vous pouvez obtenir des réductions allant jusqu’à 50%.

Les amateurs de délicieux souvenirs devraient prêter attention aux bouteilles sous forme d’amphores phéniciennes remplies de liqueur Sabra de kumquats ou de café. Les vins locaux avec un goût vif et acidulé sont également bons comme présentation – en particulier les boissons à base de grenade et de groseille. Parmi les sucreries naturelles, les dattes se distinguent – les fruits gros et délicats de la variété Madjhol sont appréciés. Il convient de prêter attention au produit traditionnel de la cuisine juive – la pâte de dattes, ainsi que le café à la cardamome et au chocolat Elit.

Cuisine et restaurants à Haïfa

Un mélange de cultures et de religions différentes ne pouvait que se refléter dans la cuisine de la ville. Haïfa possède une grande variété d’établissements gastronomiques – des restaurants européens aux magasins de sucreries orientales. Il est préférable de commencer votre recherche d’un endroit préféré pour un repas de la ville basse – les restaurants sont ici à chaque coin de rue.

Vous devriez certainement essayer les friandises préférées des Israéliens – bâtonnets de maïs au beurre d’arachide «bambo», gâteaux «crembo», apéritif croustillant salé «bisli», ainsi que halva à base de sésame avec différentes saveurs.

La joie de la dent sucrée locale est Knafe, Malyabe et Sakhlab.

Le déjeuner pour deux dans un café de la classe moyenne coûtera à partir de 50 ILS, et le dîner avec de l’alcool à partir de 150 ILS par personne. L’option alimentaire la moins chère est la nourriture de rue. La restauration rapide israélienne est à la fois savoureuse et saine, et vous pouvez manger pour 35 à 40 ILS. En plus du falafel, du shawarma et des burekes, des jus de fruits fraîchement pressés et des desserts arabes sont vendus dans les rues.

L’un des meilleurs de la ville est le restaurant Hanamal 24 près du port. La base du menu est la viande et les fruits de mer. Le dîner en coûtera 180-360 ILS par personne sans alcool. Le restaurant “Cancer Basar” dans la colonie allemande est remarquable pour son intérieur – sous le plancher de verre se trouve une cave centenaire.

Divertissement et attractions

La principale attraction de Haïfa est le mont Carmel lui-même, sur lequel se trouve la ville. Les jardins pittoresques à plusieurs niveaux de Bahai qui s’y étendent sont célèbres bien au-delà d’Israël. Ils sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, et les Israéliens eux-mêmes les considèrent comme la 8e merveille du monde. C’est en eux que se situe le tombeau de Baba, fondateur de la foi bahaïe. Il y a un lieu saint pour les chrétiens catholiques – le monastère carmélite Stella Maris. En face se trouve une terrasse d’observation avec vue sur la baie. Vous pouvez descendre les escaliers ou le funiculaire. À 20 minutes à pied du monastère se trouve la grotte d’Élie le Prophète, dans laquelle le saint vivait à l’époque biblique. Vous pouvez y prier et laisser une note dans le mur – une entrée séparée pour les deux sexes et un chapeau pour les hommes sont nécessaires.

Pour voir le panorama le plus impressionnant des environs, vous devrez gravir non seulement le sommet de la montagne, mais aussi la tour Eshkol de 30 étages sur le campus de l’Université de Haïfa.

Le bâtiment principal de l’Université de Haïfa abrite la galerie d’art, le musée d’art et le musée d’archéologie du nom de Ruvena et Edith Echt, et à proximité – le musée archéologique en plein air «Chemin des générations». Adjacent au territoire universitaire se trouve le parc naturel du Carmel – sur une superficie de 6 km², il y a des zones protégées, des sites archéologiques, des sentiers de randonnée et des zones de loisirs. Pour les paysages caractéristiques, une partie du parc est appelée “Petite Suisse”.

Le Musée national des sciences, de la technologie et de l’espace est très populaire. Ses expositions interactives présentent les principes de base de la physique et de la science sous une forme visuelle. Le musée possède une salle d’hologrammes, une salle de miroir, une salle d’astuces et d’illusions, et des palmiers plantés par Albert Einstein lui-même poussent à l’entrée.

À Haïfa, il existe d’autres musées intéressants: le Memorial Museum. Mane Katza, Tikotin Museum of Japanese Art, Museum of Ancient History in the Garden of the Mother, Railway Museum, Museum of Illegal Immigration and the Navy, Art Museum, Museum of the History of Oil Production in Israel, Museum of Music with a collection of musical instruments from different nations.

À l’entrée sud de Haïfa, sur la côte, se trouve la Silicon Valley – un complexe de sociétés de haute technologie MATAM, qui abrite les centres de développement de Google, Intel et Microsoft.

Dans la ville basse, il y a le célèbre quartier du gouvernement avec des bâtiments luxueux des institutions publiques. Pour sa forme bizarre, l’une des maisons s’appelle fusée ou maïs. Non loin de là – la place de Paris avec le complexe d’origine “City Windows”, semblable à la verrière du Louvre français. Autour il y a beaucoup de vieux bâtiments avec un siècle et demi d’histoire. Un autre lieu historique à l’architecture particulière est la colonie allemande.

Haïfa pour les enfants

X-Park Entertainment Center (site web de l’anglais version) d’une superficie de 13 km² offre à ses grands et jeunes visiteurs un mur d’escalade olympique, une descente sur corde, une attraction géante suspendue, un parc à câbles, du paintball et d’autres activités extrêmes pour des vacances actives en famille. Le parc Nesher est célèbre pour ses ponts suspendus – les adolescents pourront emprunter le chemin de randonnée circulaire qui les traverse.

Au printemps, Haïfa accueille le Festival international du théâtre pour enfants. De nos jours, la ville se transforme en une grande salle de spectacle – des représentations sont mises en scène dans les rues, dans les parcs et les centres commerciaux.

Zoo-les. Louis Ariel Goldschmidt attire des touristes de tous âges. Il a une grande collection d’animaux divers et un zoo de contact pour une communication étroite avec leurs représentants particulièrement mignons. En plus du musée des antiquités, le centre commercial et de divertissement de Castra possède un musée de marionnettes inhabituel, où des milliers de poupées présentent des parcelles de contes de fées pour enfants, l’Ancien Testament et l’histoire du peuple israélien. Un voyage en famille au Musée national des sciences, de la technologie et de l’espace (Mada Tech) (site Web en anglais version) aidera à susciter l’intérêt pour la science parmi la jeune génération

La météo

Il n’y a que deux saisons à Haïfa – de courts hivers pluvieux de novembre à février et de longs étés chauds pour le reste de l’année. Le climat dans ces endroits est subtropical humide, mais les précipitations tombent principalement de novembre à avril, presque jamais de pluie en été. À tout moment, sauf en novembre-décembre, un «hamsin» ou un «sharav» peut se produire – lorsque des vents forts apportent de la chaleur et de la poussière, soufflez. Cet hiver est considéré comme l’un des plus doux de la Méditerranée. Le meilleur moment pour visiter la ville est d’avril à octobre.

Location de voiture

Conduire dans la ville en voiture n’est pas rentable – des embouteillages fréquents et presque pas de parking gratuit. Vous pouvez savoir comment vous garer en marquant. Près du bleu et du blanc, il y a toujours un parcmètre, le stationnement est interdit sur le blanc-rouge et le jaune-rouge, et où il n’y a pas de marquage, vous pouvez garer la voiture gratuitement. Le tarif journalier est de 400 à 500 ILS. La période payée, en règle générale, dure de 7h30 à 20h00. La pénalité pour non-respect des règles de stationnement est de 100 ILS.

Faites attention aux conditions de location – parfois, le kilométrage quotidien d’une voiture peut être limité et vous devrez payer son excédent.

Louer une voiture, c’est pour voyager à travers le pays. Il est pratique de voyager de Haïfa à la Galilée – ses principales attractions ne sont pas plus d’une heure. Il y a des bureaux de location dans toute la ville et la prise en charge d’une voiture à l’aéroport Ben Gourion coûtera 100 ILS de plus en raison de la taxe d’aéroport. Les entreprises locales et internationales offrent leurs services – Hertz, Budget, AVIS, Thrifty. Prix de location – à partir de 400 ILS par jour.