Uruguay

Les villes

À propos du pays

L’Uruguay n’apparaît presque jamais dans les nouvelles du monde – il ne se passe pratiquement rien dans le meilleur sens du terme. Cependant, il est l’un des pays les plus développés du continent sud-américain et est considéré comme très confortable pour la vie et les loisirs.

L’Uruguay possède peu de monuments historiques, mais les stations balnéaires sont parmi les meilleures du continent. Ils se rendent en Uruguay pour de magnifiques plages, une atmosphère accueillante et détendue, de délicieux steaks et des festivals qui ont lieu ici presque toute l’année. Un plus supplémentaire: les Russes n’ont pas besoin de visa pour l’Uruguay si vous voyagez pendant trois mois au maximum.

Régions et stations balnéaires de l’Uruguay

Presque toutes les stations de l’Uruguay sont balnéaires. Cela est dû au fait que d’un côté de sa côte l’océan Atlantique est lavé, et de l’autre – le Rio de la Plata, qui, en fait, est une baie reliant les côtes de l’Uruguay et de l’Argentine. La côte de La Plata est souvent choisie pour des vacances en famille – il y a des baies tranquilles et pas de courants, et les surfeurs et autres amateurs de sports nautiques se rendent sur la côte Atlantique en raison des excellentes vagues presque toute l’année.

Montevideo est la capitale et la plus grande ville de l’Uruguay, près de la moitié de la population du pays y vit. Les principaux monuments historiques sont concentrés dans la capitale, ainsi que la vie commerciale et culturelle: banques, hôtels, restaurants, salles de concert, etc. Dans la partie nord-est de la capitale, il y a une zone de villégiature avec des plages de sable propres et la célèbre promenade de la ville, l’une des plus belles d’Amérique du Sud.

La côte atlantique est la région balnéaire la plus appréciée de l’Uruguay parmi les vacanciers du monde entier. Il s’étendait à l’est de Montevideo sur des centaines de kilomètres. La station balnéaire la plus populaire et la plus prestigieuse est Punta del Este. Tout est propre et cher, il existe de nombreux hôtels et restaurants de luxe, pour lesquels il est parfois comparé à celui de Marbella espagnol. Les amateurs de surf adorent ce complexe pour la plage de Brava avec ses excellentes vagues, et tout le monde – pour les meilleurs fruits de mer de la côte.

La station de La Pedrera est appréciée des surfeurs et des kitesurfers – il y a toujours du vent ici, mais il y a aussi une petite zone pour des vacances reposantes à la plage. De plus, des festivals de musique et de cinéma y sont souvent organisés

. Balneario Argentino, comme son nom l’indique, a longtemps été choisi par les Argentins: vous pouvez vous y rendre très rapidement en ferry depuis Buenos Aires, et les plages de cette station sont bien meilleures que dans Argentine. Les touristes sont attirés ici par la large côte sablonneuse, l’infrastructure pour les vacances en famille, ainsi que les forêts de pins qui saturent l’air avec des huiles essentielles saines.

La Paloma est une autre station balnéaire attrayante de la côte atlantique, connue pour ses vues et surtout ses magnifiques couchers de soleil, ainsi que d’une plate-forme d’observation pour observer les baleines.

Rio de la Plata est une région côtière du sud-ouest du pays, à l’ouest de Montevideo. La capitale elle-même lui appartient, ainsi qu’une autre grande ville de la côte – Colonia del Sacramento. Buenos Aires est située de l’autre côté, il y a donc beaucoup de touristes argentins.

Le Nord est la partie la plus colorée, la plus distinctive et la moins touristique du pays. Il y a une frontière avec l’Argentine et le Brésil, donc la culture locale a beaucoup pris dans les deux pays: à la frontière avec l’Argentine, vous pouvez toujours voir les colonies de cow-boys Gaucho d’Amérique du Sud, et à côté du Brésil, vous pouvez entendre le dialecte hispano-portugais Portunol. Les plus grandes villes ici sont Salto, Paysandu, Tacuarembo et Rivera.

La région centrale est constituée de terres agricoles et de réserves. Les gens viennent ici pour profiter de la nature, du silence, faire du cheval et des bateaux fluviaux sur le fleuve Rio Negro. Les principales villes de la partie centrale du pays: Durasno, Paso de los Toros et Trinidad.

La nature a généreusement doté l’Uruguay des sources minérales chaudes sur lesquelles sont construites les stations thermales. Les plus célèbres d’entre eux sont Arapei et Cerro del Toro.

Climat de l’Uruguay

Le climat de l’Uruguay est modérément subtropical, plus proche du centre du pays – continental. L’été dans ce pays dure de décembre à mars, il est modérément chaud, sec et ensoleillé. La température de l’air au plus fort de la saison des plages est de + 23 … + 27 ° С, l’eau de Rio de la Plata se réchauffe à +22 ° С, dans l’océan Atlantique, il fait un peu plus frais – jusqu’à + 18 … + 20 ° С.

L’hiver en Uruguay est doux, parfois pluvieux, mais les gelées sont très rares ici. D’avril à novembre, il y a de fortes pluies et des vents forts, mais la température même en juillet, le mois le plus froid de l’année, ne tombe généralement pas en dessous de + 10 … + 12 ° С. La plupart des précipitations tombent sur la période d’avril à septembre, et le moment le plus confortable pour voyager est le début du printemps et de l’été, la période de novembre à mars.

Visa et douanes

Depuis 2011 Les citoyens russes n’ont pas besoin de visa pour l’Uruguay si le voyage ne dure pas plus de 90 jours. Pour traverser la frontière, vous devez présenter un passeport (il n’y a pas d’exigences particulières à la date limite, il doit simplement être valide au moment de l’entrée et de la sortie), ainsi qu’un billet de retour, une réservation d’hôtel et une confirmation de la viabilité financière (espèces ou cartes bancaires). Habituellement, seul un passeport suffit pour un agent des visas, mais au cas où, vous devriez avoir l’ensemble complet.

Il n’y a pas de contrôle des changes à la frontière, vous pouvez donc importer et exporter de la monnaie nationale sans restrictions. Sans paiement de droits, jusqu’à 400 pièces peuvent être importées en Uruguay. 50 cigarettes cigares ou 500 g de tabac, jusqu’à 2 litres de boissons alcoolisées fortes, jusqu’à 5 kg de nourriture (sauf fruits, légumes, miel, viande et produits laitiers), ainsi que pas plus de deux unités de matériel photo et vidéo. Il est interdit d’importer des plantes, des fleurs et des graines. Les animaux domestiques sont admis en Uruguay uniquement avec un certificat vétérinaire international.

Il est permis d’exporter jusqu’à 100 pièces. cigarettes ou 25 pcs. cigares, ainsi que des quantités modérées d’alcool. L’importation et l’exportation de stupéfiants, armes à feu, munitions, médicaments, matières radioactives, peaux d’animaux et animaux en peluche sont strictement interdites.

Ambassade de Russie à Montevideo: Bulevar Espana 2741, Montevideo, Uruguay. Site Internet

Comment s’y rendre

L’Uruguay possède un aéroport international – l’aéroport de Montevideo Carrasco, situé à 5 km de la ville. Il n’y a pas de vols directs de la Russie vers l’Uruguay, vous devrez donc voler avec un ou deux transferts.

Le moyen le plus rapide et le plus pratique pour se rendre à Montevideo est avec les vols Iberia et AirEurope avec transferts à Madrid. Le vol durera à partir de 19,5 heures, transfert compris.

British Airways dessert Londres et l’Uruguay, durée du vol – à partir de 23,5 heures. Veuillez noter qu’un visa de transit vers le Royaume-Uni n’est pas requis uniquement si vous prenez l’avion de Londres à Montevideo au plus tard à minuit le même jour. La compagnie Lufthansa envoie des vols réguliers vers Montevideo via Francfort, le vol dure au moins 27 heures.

Le coût des billets de Moscou est de 900 USD aller-retour, mais ces prix sont peu fréquents, vous devez donc compter sur le montant de 1000-1200 USD dans les deux sens. Les prix sur la page sont pour novembre 2018.

Les bus Copsa et Cot partent de l’aéroport de Carrasco jusqu’à la gare routière de la ville. Tous sont équipés de la climatisation et d’une connexion Wi-Fi, la route coûtera environ 100 UYU et prendra environ une demi-heure.

Une autre option est le taxi. Juste à l’aéroport, vous pouvez prendre un taxi pour le centre-ville pour environ 900 UYU, en règle générale, ce sont des Mercedes neuves et confortables. Une option plus économique est un taxi urbain régulier, il vous en coûtera environ 500 UYU, mais vous devez le commander auprès du répartiteur (cela peut être fait dans des stations de taxis spéciales à l’aéroport), et il est possible que vous deviez attendre une voiture gratuite.

Des bus en provenance du Chili (Santiago), du Paraguay (Asuncion), de l’Argentine (Mendoza, Cordoba, Buenos Aires) et du Brésil (Rio de Janeiro, São Paulo et Porto Alegre) vont en Uruguay, cependant c’est un avion long et légèrement moins cher.

Recherche de billets pour l’Uruguay

Transports

Bus interurbains

Il est plus pratique de se déplacer en Uruguay en bus interurbains, c’est le réseau de transport le plus développé du pays. Grande, c’est la seule gare routière internationale du pays, une – Tres Cruces, elle est située dans la capitale. En bus, vous pouvez vous rendre dans presque toutes les villes de l’Uruguay et dans les villes des pays voisins. Les bus circulent le jour et certains la nuit. Par exemple, le voyage à Punta del Este prendra environ deux heures et coûtera environ 250 UYU, tandis que la ville de Colonia del Sacramento peut être atteinte en trois heures et 400 UYU.

Les routes en Uruguay sont assez bonnes, il y a environ 9000 km de pistes dans le pays, dont environ 8000 sont revêtues.

Les bus en Uruguay sont assez confortables, tous disposent de la climatisation et d’une connexion Wi-Fi gratuite. Le conducteur vérifie non seulement les billets, mais surveille également l’ordre dans la cabine. Musiciens et vendeurs de déchets divers – le phénomène habituel dans les bus.

Chemins de fer

Les chemins de fer en Uruguay sont principalement utilisés pour le transport de marchandises, les passagers ne sont pas particulièrement populaires. En train, vous pouvez vous rendre de Montevideo à la ville de Veintisinko de Agosto (à 63 km de la capitale) et à Progreso. Le train pour Progreso prend un peu moins d’une heure, les voitures sont vieilles, il est donc logique de les conduire uniquement pour la couleur.

Ferries

Le transport par eau en Uruguay est assez développé et pratique pour voyager à la fois dans les villes côtières du pays et en Argentine voisine.

Le transport vers Buenos Aires est principalement assuré par Buquebus, les billets peuvent être achetés à l’avance en ligne (officiel site web en anglais langue). Les ferries partent plusieurs fois par jour, le trajet prendra un peu plus de 2 heures et coûtera 55 $ l’aller simple. Depuis la ville de Colonia del Sacramento, Buenos Aires est accessible en ferry par heure et 45 USD par trajet.

Les ferries sont confortables, la place sur le billet n’est généralement pas indiquée, vous pouvez en prendre. A bord, il y a un petit snack-bar et une boutique hors taxes.

Faites attention aux billets de première classe, ils ne coûtent que 5 à 7 USD de plus, mais les sièges sont beaucoup plus confortables et chaque passager a besoin d’une coupe de champagne.

Avions

Les vols intérieurs sont principalement exploités par Amaszonas Uruguay, qui exploite également des vols vers les pays voisins d’Amérique du Sud. Un vol de Buenos Aires prendra environ une heure et coûtera à partir de 80 USD l’aller simple, d’Asuncion à Montevideo il faut un peu plus de deux heures, un billet coûtera à partir de 170 USD l’aller simple.

Transports publics dans les villes

Les transports publics dans les villes de Montevideo sont les bus et les taxis. Un trajet en bus coûte 26 UYU dans la zone centrale et 29 UYU au-delà, le centre-ville se termine au 18 de Julio. Les bus ne ralentissent aux arrêts que s’ils sont agités ou si quelqu’un part à cet arrêt.

Un taxi gratuit peut être reconnu par l’inscription rouge libre (traduit de l’espagnol par «gratuit») sur le pare-brise, vous n’avez pas besoin de réserver à l’avance, vous pouvez vous arrêter dans la rue. Un voyage dans le centre coûtera environ 200 UYU, comme pourboire, il est habituel d’arrondir le montant. Si vous prenez un taxi dans un parking spécial (il y a de tels restaurants, centres commerciaux et intersections achalandées), un jeune homme gentil peut vous aider à ouvrir la porte. Il a également décidé de donner quelques pièces, mais ce n’est pas nécessaire. Dans les grandes villes, Uber opère.

Communication et Wi-Fi

La communication cellulaire en Uruguay coûte cher, en moyenne les tarifs locaux sont deux fois plus chers que le russe. Il existe trois opérateurs mobiles dans le pays, le plus grand et le plus populaire d’entre eux – Antel, également représenté par Claro et Movistar. Seul Antel propose un Internet mobile plus ou moins stable, ses tarifs devraient donc être surestimés. Le plan tarifaire le plus économique d’Antel coûte 649 UYU par mois, pour cet argent, vous obtiendrez 433 minutes d’appel à l’intérieur du pays et 6 Go d’Internet mobile. Une minute de conversation avec la Russie coûtera environ 30 UYU selon le tarif, la facturation commence à partir de la 10e seconde.

Claro et Movistar fournissent également des forfaits Internet mobile, mais la connexion laisse beaucoup à désirer et souvent «baisse».

Une carte SIM en Uruguay peut être achetée dans n’importe quel kiosque à journaux, aucun document n’est nécessaire pour cela.

Avec le Wi-Fi, la situation est meilleure qu’avec l’Internet mobile, mais cela ne s’applique qu’à la capitale et aux autres grandes villes et stations balnéaires. Presque tous les hôtels, restaurants et cafés ont un accès Internet sans fil rapide, qui est fourni gratuitement aux clients.

Argent

L’unité monétaire du pays est le peso uruguayen (UYU), 1 peso est 100 centesimo. Taux actuel: 1 UYU u003d 1,7 RUB (1 USD u003d 37,69 UYU, 1 EUR u003d 41,76 UYU).

Il vaut mieux aller en Uruguay avec des dollars américains, ils sont échangés à un taux plus favorable que l’euro et surtout les roubles. En outre, les pesos argentins sont courants dans le pays, dans la colonie du Sacramento, ils sont même acceptés pour le paiement dans certains endroits.

Vous pouvez échanger des devises dans une banque ou des points de change – cambios. Les banques en Uruguay sont ouvertes en semaine de 13h00 à 17h00. Le cours le plus rentable est là, mais la différence est généralement très faible. Il n’y a pas de marché des devises noires dans le pays.

Il est sûr et pratique de changer de devise dans les bureaux de change, d’autant plus que nombre d’entre eux travaillent sept jours par semaine et restent à jour. Leur commission est petite et le parcours est à peu près le même partout. À Montevideo, les bureaux de change sont concentrés sur la Plaza Cagancha et l’Avenida 18 de Julio adjacente. Dans la Colony del Sacramento, vous pouvez échanger des devises directement au port où arrivent les ferries de Buenos Aires. Dans les petites villes, il n’y a presque pas de points de change, il faut donc chercher des agences bancaires.

Les cartes de crédit Visa et Mastercard sont acceptées presque partout dans la capitale et les grandes villes de villégiature; dans l’hôtel, le restaurant et la boutique, vous pouvez payer sans aucun problème. Il est également possible de retirer de l’argent d’un GAB d’une banque russe à un GAB, y compris en dollars, mais il y a une limite de 300 USD par jour ou le montant équivalent dans toute autre devise.

Il est d’usage de donner un pourboire au serveur (environ 10% de la facture), à un chauffeur de taxi, à un assistant de stationnement et à un guide. C’est facultatif, mais souhaitable.

Hôtels de l’Uruguay

L’Uruguay est récemment devenu un pays touristique, mais le fonds hôtelier est à un bon niveau. Dans les villes et les stations balnéaires, une large sélection d’hébergements touristiques, des hôtels cinq étoiles de luxe aux auberges et maisons d’hôtes économiques. De nombreuses grandes chaînes hôtelières sont représentées dans le pays: Best Western, Radisson, Days Inn, Barceló, Melia, Sheraton Four Points, etc. ainsi qu’une large sélection de petits hôtels privés. Le fonds hôtelier peut faire face à l’afflux de touristes, mais si vous prévoyez un voyage en été ou pendant le carnaval (janvier – mars), vous devez prendre soin de réserver votre hébergement à l’avance, au moins un mois à l’avance.

Tous les hôtels correspondent à la catégorie déclarée. Les hôtels cinq étoiles sont situés dans la capitale et dans d’autres grandes villes et centres de villégiature, ils ont leurs propres piscines avec terrasses et centres de spa, les chambres disposent d’une kitchenette et les hôtels sur la plage ont leurs propres plages.

Les hôtels de catégorie 3-4 * sont généralement les bâtiments de l’ancienne fondation, construits à la fin des années 90. Mais les réparations y sont toujours fraîches, le mobilier est neuf et le petit déjeuner buffet est souvent inclus dans le prix. Les options les plus économiques sont les auberges et maisons d’hôtes, ici on vous proposera une chambre ou un lit. Les appartements convertis deviennent souvent de tels hôtels de classe économique, respectivement, ils offrent une cuisine et une ou deux salles de bains pour tous.

La connexion Wi-Fi dans les hôtels uruguayens est généralement gratuite, mais vous devrez payer un supplément pour le parking et l’utilisation du coffre-fort (si nécessaire) (cette règle ne s’applique pas aux hôtels chers, tout est déjà inclus dans le prix).

En plus des hôtels, les touristes peuvent également louer un camping, une ferme ou un ranch.

Les prix de l’hébergement touristique en Uruguay sont tout à fait raisonnables. En saison, une chambre d’hôtel 3-4 * coûtera de 50 à 150 USD. Cette fourchette de prix s’explique par le degré d’éloignement du centre et de la plage, ainsi que par la gamme de services proposés. Un séjour dans un hôtel cinq étoiles coûtera à partir de 160 USD par jour pour une chambre double, et louer une chambre dans une maison d’hôtes – à partir de 20 USD par jour. En basse saison, les prix des hôtels peuvent être de 20 à 30% inférieurs.

Louer un appartement dans ce pays n’est pas rentable, il se révélera beaucoup plus cher qu’un bon hôtel. Les propriétaires préfèrent louer un logement pendant au moins un mois, donc si vous venez pendant longtemps, un appartement d’une pièce près du centre coûtera environ 400 USD, et une note de trois roubles à côté de la plage peut être trouvée pour 1200 USD par mois.

Tension – 220 V, fréquence 50 Hz, des prises standard européennes sont utilisées, aucun adaptateur n’est nécessaire.

Comment éviter les problèmes

L’Uruguay est considéré comme l’un des pays les plus prospères et les plus sûrs d’Amérique du Sud, son principal danger étant les pickpockets. Des précautions élémentaires doivent être observées: ne transportez pas de grandes quantités d’argent et de bijoux, mais des ordinateurs portables et du matériel photo et vidéo coûteux dans les sacs à dos, en particulier dans les transports publics.

Dans la capitale, il ne faut pas se promener dans les quartiers pauvres la nuit – cependant, il est presque impossible de s’y promener par accident: les bidonvilles sont visibles de loin. Dans le centre de la capitale et des stations balnéaires, vous pouvez marcher en toute sécurité au moins jusqu’au matin. Dans les villes il y a une police touristique, à contacter en cas de problème – tous les policiers parlent anglais.

Les Uruguayens sont des gens joyeux, accueillants et détendus. Ils aiment aider les touristes et prendre des photos avec eux. Il n’y a pas de piège à cela – ce n’est pas un “divorce” et non une fraude, mais de la convivialité et de l’hospitalité.

En Uruguay, il est permis de fumer, de vendre et de cultiver de la marijuana, mais la légalisation ne s’applique pas aux touristes. Cette loi ne s’applique qu’aux citoyens et résidents du pays, et la non-exécution menace une amende considérable. Le tabac est également autorisé à fumer uniquement dans les zones désignées, et ils sont strictement surveillés. Les amendes pour la violation sont élevées (environ 1000 USD), et si vous fumez dans un café, un restaurant ou un autre établissement public, vous devrez payer le propriétaire.

Aucune vaccination n’est nécessaire pour voyager en Uruguay. Les conditions sanitaires dans ce pays sont très bonnes, contrairement à certains voisins moins prospères. Il est recommandé de boire de l’eau en bouteille, mais dans l’ensemble, l’eau du robinet est totalement sûre.

Le numéro d’urgence en Uruguay est le 911, l’appel est gratuit. L’ambulance est fournie gratuitement, y compris aux touristes.

Plages de l’Uruguay

De vastes plages de sable propres sont l’une des principales attractions de l’Uruguay. Presque toutes les plages sont publiques et gratuites, mais équipées de douches, de cabines à langer et de toilettes. Il n’y en a pas beaucoup de privés, et la plupart appartiennent à des hôtels chers. Des parasols et des chaises longues proposent des cafés et des bars de plage à louer.

Au sud-est du pays, la côte de l’Uruguay est baignée par l’océan Atlantique et au sud-ouest – la baie de Rio de la Plata. Sur la côte atlantique, l’eau est un peu plus fraîche toute l’année et il y a plus de vagues (mais il y a des baies tranquilles), et les rives de Rio de la Plata seront plus populaires auprès de ceux qui viennent avec des enfants – il n’y a presque pas de vagues fortes. De plus, les plages de Colonia del Sacramento sur les rives du Rio de la Plata sont excellentes pour des vacances reposantes en famille: il y a une côte de sable avec une douce entrée dans l’eau et de très beaux paysages.

Montevideo mélange les eaux douces du Rio de la Plata et les eaux salées de l’océan. Le courant ici n’est pas aussi fort qu’il est plus proche de l’est, donc les plages locales conviennent aux vacances à la plage et aux surfeurs (parfois).

La capitale compte plusieurs plages. Le plus populaire, bruyant et bondé est Ramirez, il y a une plage de sable, de nombreux bars de plage et discothèques, et sur cette plage, vous pouvez parfois voir des méduses orange. Une autre plage populaire près du centre de Montevideo – Pozitos, il y a beaucoup de bons restaurants de poisson. Les plages les moins peuplées de la capitale sont Buseo et Carrasco.

Punta del Este est la station balnéaire la plus célèbre et à la mode de la côte sud-est. Voici des hôtels, des restaurants, des discothèques de plage et des discothèques chers. Pour des vacances en famille, la plage de Mansa est la plus appropriée, les surfeurs adorent la plage de Brava – il y a les meilleures vagues et le reste de la côte est au service des fêtards.

Dans le village de pêcheurs de Jose Ignacio, il n’y a pas quelques plages, mais il y a beaucoup de bons restaurants de poisson et il y a toutes les conditions pour la pêche en mer.

Les plages de La Paloma séduiront les amateurs de détente et de pêche à l’écart, comme Punta Negra, et Montoya et El Tesoro sont considérées comme les plus «photogéniques».

Shopping en Uruguay

De l’Uruguay, il vaut la peine de transporter toutes sortes de produits en cuir: chaussures, sacs, vêtements, ceintures et chapeaux. Le cuir uruguayen est célèbre dans le monde entier pour sa qualité et sa finition. Cela coûte ici beaucoup moins cher qu’en Europe et même en Argentine voisine, de nombreuses fashionistas expérimentées prennent donc une valise séparée pour les nouvelles chaussures.

Dans les magasins locaux, vous pouvez acheter des bijoux bon marché en argent avec des pierres précieuses et semi-précieuses et de jolis bijoux en matériaux naturels: bois, coquillages, etc.

Quoi apporter de l’Uruguay

Les souvenirs gastronomiques sont une autre histoire. En Uruguay, ils font d’excellents fromages de variétés européennes: parmesan, grana padano, etc. Il est préférable de les acheter sur les marchés Feria – mobile: c’est moins cher là-bas et vous pouvez tout essayer avant d’acheter. Des pâtes d’olive et du kramoto, un assaisonnement local d’huile d’olive et de noix, sont également apportés d’ici.

Des boissons alcoolisées, il vaut la peine d’apporter «clerico» (clerc, un analogue local de la sangria du vin blanc et des fruits alcoolisés) et «spumante» – vin mousseux avec différents goûts de fruits et de baies. Comme il y a beaucoup d’immigrants allemands en Uruguay, il y a une bonne bière ici, qui est vendue dans des bouteilles ordinaires et dans des fûts.

Boutiques et centres commerciaux

Les magasins en Uruguay sont généralement ouverts de 9h00 à 18h30 (moins souvent – jusqu’à 22h00) en semaine et jusqu’à 13h00 le samedi, le dimanche est un jour de congé . Les marchés fonctionnent à peu près au même rythme, mais certains d’entre eux sont également ouverts le dimanche.

Le shopping vaut le détour, tout d’abord à Montevideo, il y a surtout des magasins, des centres commerciaux et des marchés. Le complexe commercial le plus populaire de la capitale, le Louvre, est un magasin de trois étages où vous pouvez acheter des chaussures et des vêtements en cuir, des accessoires, ainsi que des bijoux et des antiquités. Les autres centres commerciaux sont Tres Cruces et Montevideo Shopping. Le plus grand marché de Montevideo est le Mercado de los Artesanos, où l’artisanat des artisans locaux est vendu, et des costumes nationaux, des accessoires et des disques vintage, des livres d’occasion et d’autres raretés peuvent être achetés au marché mobile Feria de Tristan Narvaja.

Dans la station balnéaire de Punta del Este, il y a une succursale locale de Manos del Uruguay, qui produit des fils de haute qualité et des produits en laine fine. Il y a aussi sa propre foire d’artisans Feria de los Artesanos, qui est ouverte sur la place principale.

Les produits en laine peuvent également être achetés au magasin Malvon à Colonia del Sacramento, les couvertures en laine sont particulièrement populaires.

L’Uruguay a un système en franchise d’impôt, grâce auquel les non-résidents peuvent rembourser jusqu’à 20% de l’argent dépensé en achats. La TVA est remboursée à partir d’un montant de 600 UYU, pour cela, vous devez remplir un formulaire spécial à la billetterie et le présenter avec votre passeport et vos achats (dans un emballage en bon état, c’est important) à l’aéroport avant le départ. L’argent sera restitué sur place en espèces ou dans quelques jours à une carte bancaire, la période dépend de votre banque, mais généralement pas plus de 7 jours ouvrables.

Cuisine et restaurants

La cuisine uruguayenne est un mélange de traditions culinaires espagnoles, françaises, italiennes, portugaises, britanniques et allemandes. Ils mangent beaucoup de viande, de légumes (surtout des pommes de terre), de sucreries et boivent beaucoup de vin.

Plats populaires

Il y a beaucoup d’immigrants d’Italie en Uruguay, donc la pizza, qui n’est pas considérée comme une restauration rapide dans ce pays, est tenue en haute estime. La pizza ici est de forme carrée et toujours avec beaucoup de mozzarella.

Il y a beaucoup de restaurants de poisson dans les villes côtières, les filets de morue grillés sont particulièrement populaires, mais ils servent également d’autres poissons et fruits de mer.

Il n’y a pas de restauration rapide en tant que telle en Uruguay – la nourriture ne dure pas à la hâte. Mais pour les apéritifs et les collations rapides, les «empanadas» sont excellents – tartes avec différentes garnitures: viande, jambon, épinards au fromage, poulet, etc. Les empanadas sont généralement servis dans les restaurants au lieu de pain en portions de plusieurs morceaux, dans les boulangeries que vous pouvez acheter individuellement. Les tartes non remplies sont également populaires – les tartas fritas.

Le bonbon le plus populaire en Uruguay est le «dulce de leche». C’est du caramel au lait et à la vanille qui a le goût de notre lait concentré bouilli. Les autres desserts uruguayens sont le «postre chacha» (postre chaja, biscuit avec meringue, crème sure et pêches) et les «milhojas», un analogue du gâteau Napoléon familier.

Boissons

Boisson traditionnelle uruguayenne – mate (yerba mate). Il s’agit du thé paraguayen, qui est brassé à partir de jeunes feuilles et branches de houx paraguayen et bu à la citrouille séchée – calebasse avec un tube spécial – bombilla. Le maté se boit ici à toute heure du jour ou de la nuit, le matin au lieu du café et lors des fêtes. C’est une boisson très vivifiante et assez forte, parfois on y ajoute du sucre ou du miel.

Dans la chaleur, la boisson tutti-frutti est populaire ici – du jus fraîchement pressé avec de la glace. L’Uruguay aime beaucoup l’eau gazeuse: la marque de soda la plus populaire avec différentes saveurs de fruits est Salus, et les médecins locaux prescrivent même du Coca-Cola pour la gastrite.

Un analogue local de la sangria espagnole «clerico» est fabriqué à partir de vin blanc et de fruits alcoolisés et se boit également dans la chaleur, parfois de la liqueur de fruits pour la forteresse et de la glace sont ajoutées.

En Uruguay, la bière est assez bonne et surtout légère, légère, généralement vendue en bouteilles ou en fûts. Parmi les boissons fortes, vous devriez essayer le grappamiel, c’est une teinture de miel avec une force de 20-25 degrés, de nombreux restaurants le font eux-mêmes.

Restaurants

La nourriture en Uruguay est une partie importante de la culture nationale et presque une religion, les gens aiment la nourriture ici, ils en parlent beaucoup et commencent souvent à discuter du déjeuner juste après le petit déjeuner et du dîner après le dîner.

Il n’est pas habituel de prendre un bon petit déjeuner ici – un maximum de maté ou de café et des pâtisseries sucrées, donc vous ne pouvez pas compter sur des œufs brouillés ou de la farine d’avoine au café le matin. Le déjeuner est généralement dense, toujours avec de la viande, de nombreux restaurants proposent un «menu du jour» pour 300-600 UYU à l’heure du déjeuner. Le vin est rarement servi pour le déjeuner; la boisson la plus populaire est le soda sucré. À 18h00-19h00, le moment est venu de prendre une collation en fin d’après-midi après le travail, généralement des pâtisseries, des biscuits, de la marmelade ou d’autres bonbons avec du maté ou le même soda sucré. Les restaurants à cette époque ne fonctionnent que dans les zones touristiques, tout le reste est fermé.

Dîner tard en Uruguay. Les restaurants ouvrent pour le dîner vers 21h et les premiers visiteurs sont arrêtés vers 22h. À la maison, il est habituel de commencer à cuisiner de l’asado au plus tôt à 22h00, ici il est considéré comme normal d’appeler et d’inviter à dîner vers minuit.

Le type de restaurant le plus populaire du pays est le parilla, spécialisé dans l’asado et autres plats de viande. L’un des restaurants les plus célèbres d’Uruguay – La Huella – est situé à Jose Ignacio. Il est construit sous la forme d’un bungalow de surfeur régulier, d’aspect assez discret, les tables sont situées directement sur le sable, mais on pense que la meilleure viande de tout le pays est cuite ici.

Le déjeuner au restaurant Montevideo coûtera environ 7 à 8 UYU par personne, le dîner dans un restaurant bon marché – de 20 à 25 UYU pour deux.

Divertissement et attractions de l’Uruguay

L’Uruguay est tout d’abord intéressant pour son architecture coloniale, ses plages et ses réserves naturelles.

Architecture

Il est préférable de commencer à explorer les sites de l’Uruguay depuis la capitale. L’architecture de la période coloniale a été préservée à Montevideo, son exemple le plus frappant est le palais d’Esteves, construit en 1873. À une époque, la résidence du président du pays y était située, puis le musée des cadeaux présidentiels et ses fonctionnaires, et aujourd’hui c’est un musée où les restes du héros national de l’Uruguay Jose Artigas sont transférés.

Cathédrale de Montevideo, construite sur l’emplacement d’une petite chapelle en 1790 , a longtemps été le plus haut bâtiment de la ville et est aujourd’hui considéré comme l’un de ses symboles. Aujourd’hui, il y a une crypte où sont enterrées des figures célèbres du pays, et la cathédrale elle-même est accessible aux touristes.

Le palais Palacio Salvo est l’un des bâtiments les plus colorés de la capitale uruguayenne. Sa hauteur est de 105 m et, selon l’idée des architectes, il symbolise la «Divine Comédie» de Dante: les trois étages du sous-sol sont l’enfer, les premier au huitième étages sont purgatoires et la tour de 15 mètres est le paradis. A l’étage, une terrasse d’observation, accessible par ascenseur à grande vitesse.

Le Palacio Salvo a un “frère jumeau” argentin – le Palacio Barolo Palace, situé à Buenos Aires.

À 12 km de la station balnéaire de Punta del Este, dans le petit village de Punta Ballena, se trouve l’un des plus beaux bâtiments de tout le pays – Casapueblo (maison-village). Cette maison de forme inhabituelle, rappelant les contours des œuvres du célèbre architecte Antonio Gaudi, a été construite en 1960. le célèbre artiste uruguayen Carlos Pes Vilar. La maison a été construite pendant plus de 30 ans, sans dessins ni croquis, et abrite aujourd’hui la maison-musée de l’artiste, un restaurant et un hôtel populaire sur la côte.

Le célèbre monument de La Mano est également situé dans la station balnéaire de Punta del Este, directement sur la plage. Il ressemble à d’énormes doigts sortant tout droit du sable. L’auteur de la sculpture, Mario Irarrasabal, qui l’a créée en seulement une semaine, a ainsi dépeint le lien inextricable entre l’homme et la nature.

L’attraction principale de la ville de Colonia del Sacramento est le monastère de Saint-François, construit en 1638. Aujourd’hui, il n’en reste que des murs, mais comme auparavant, on peut apprécier à quel point cette structure était impressionnante. Les ruines du monastère sont bien éclairées, et il est très intéressant de le regarder précisément dans l’obscurité, surtout elles sont belles au coucher du soleil.

Musées

Il existe plusieurs musées intéressants en Uruguay, et la plupart d’entre eux sont situés dans la capitale.

Le Musée national des beaux-arts (Museo nacional de artes visuales) est le musée d’art le plus célèbre non seulement à Montevideo, mais aussi dans le pays. Ici, vous pouvez voir les œuvres de maîtres de renommée mondiale, en particulier Pablo Picasso et Pablo Serrano, et des artistes uruguayens Rafael Barradas, Joaquin Torres et autres. Au total, le musée compte environ 6 000 peintures. De plus, le musée possède une impressionnante bibliothèque d’art avec 8 000 livres.

Musée des beaux-arts. Juan Blanes est situé dans le manoir de Palladio, qui est déjà en soi une œuvre d’art – généreusement décorée de marbre et décorée de statues. Les œuvres d’artistes uruguayens, y compris contemporains, gravures et sculptures y sont exposées, et le seul jardin japonais du pays est aménagé dans les environs.

Le carnaval en Amérique du Sud n’est pas seulement une tradition brésilienne. L’Uruguay a son propre carnaval et Montevideo a le musée du carnaval. Il a été créé relativement récemment, en 2008. – et tout d’abord pas pour les touristes, mais pour les riverains afin de préserver les traditions de cette action et en parler à la jeune génération. Dans le musée, vous pouvez voir des costumes et des masques de carnaval de différentes époques, des instruments de musique, de nombreuses photographies et des documents racontant l’histoire du carnaval en Uruguay, et regarder des films scientifiques populaires sur ce sujet.

Dans la ville de Colonia del Sacramento, il y a un musée inhabituel de crayons de couleur. La plus grande collection de crayons de couleur au monde y est exposée – près de 15 000 pièces, divers articles ménagers du milieu du 20e siècle, et le propriétaire guide personnellement les visites du musée.

Nature

Non loin du village balnéaire de La Paloma, la réserve naturelle de Laguna de Rocha est située sur une superficie d’environ 22 hectares. Là, dans un habitat naturel, vivent des oiseaux, des tortues, des dauphins et des baleines.

L’île de Lobos est connue pour la plus grande population d’otaries du continent – il y en a environ 200 000. des individus. Ils n’ont pas du tout peur des gens, des éclaboussures dans l’eau, des bains de soleil sur les rochers et passent du temps assez bruyant, donc vous pouvez les trouver sans trop de difficulté.

Il y a un coin de nature presque au centre même de la capitale – à Montevideo il y a le seul jardin botanique du pays. Plus de 130 m2 m de son territoire est presque entièrement planté de plantes amenées de partout sur la planète. Les scientifiques uruguayens sont engagés dans leur culture et leur sélection, afin que plus tard ils puissent être plantés dans les parcs de la ville. Il y a aussi un musée dans le jardin botanique, ainsi que des papillons d’élevage qui peuvent être vus au printemps et en été. Le jardin possède son propre parc, où vous pourrez vous détendre et marcher, mais la photographie est interdite.

Événements en Uruguay

Le principal événement en Uruguay est le célèbre carnaval, il a lieu chaque année de janvier à mars et dure 80 jours. Pendant le carnaval dans les rues de Montevideo, vous pouvez voir des processions de mascarade colorées, des concerts de musiciens de rue et d’autres événements de divertissement.

La semaine de Pâques, le pays commence le festival de rodéo. Il est traditionnellement fréquenté par plusieurs milliers de coureurs et différents pays. Dans le cadre de cet événement, non seulement des rodéos sont organisés, mais aussi des concerts de musique folklorique, des danses, des expositions et des foires d’artisans locaux, partout où il y a beaucoup de nourriture et de vin.

La fête du vin a lieu chaque année à Punta del Este le dernier week-end de janvier et rassemble les meilleurs sommeliers et vignerons, ainsi que les simples connaisseurs de cette boisson. Pendant le festival, vous pourrez déguster le meilleur vin, des variétés nouvelles et appréciées depuis longtemps, ainsi que discuter avec des sommeliers.

Location de voiture

Les conditions de location d’une voiture en Uruguay sont les mêmes que dans le reste du monde: vous devez avoir plus de 23 ans, avoir un permis de conduire (adapté au modèle russe) et une expérience de conduite d’au moins 2 ans, ainsi qu’une caution. Les grands bureaux de location prennent les informations de carte de crédit à cet effet et gèlent un certain montant dessus (généralement pas plus de 200-300 USD pour une voiture de classe économique), tandis que les entreprises privées peuvent prendre un dépôt en espèces.

De nombreux grands agrégateurs sont représentés en Uruguay (Avis, Hertz, etc. d. ), vous pouvez y réserver une voiture à l’avance sur le site. C’est plus sûr, mais nettement plus cher que les propriétaires privés: en haute saison, une voiture de classe économique coûtera de 60 à 80 USD par jour de location. Des points de location de voitures sont disponibles 24h / 24.

Une voiture provenant de bureaux privés locaux peut être louée à environ la moitié du prix – pour environ 40 USD par jour. Si vous parlez espagnol, vous pouvez également utiliser le site web privé Mercado Libre: il y a même beaucoup d’offres à partir de 30 USD par jour même en basse saison, mais le risque, bien sûr, est plus élevé, et il y a moins de garanties.

Les kilomètres parcourus ne sont généralement pas limités, mais il est strictement interdit de voyager à l’étranger en voiture de location.

Dans les grandes villes, il y a un parking payant et gratuit. Payants sont généralement situés dans le centre-ville, à la périphérie – gratuit, vous pouvez payer le stationnement dans n’importe quel kiosque à journaux, le coût est d’environ 20 UYU par heure. Pour payer, il vous suffit d’appeler le numéro de la voiture, d’obtenir un chèque et de le mettre sur le pare-brise. De 18h00 à 10h00, le parking est gratuit.

L’essence en Uruguay est assez chère, environ 65 à 70 UYU par litre. Vous n’avez pas besoin de laisser la voiture dans une station-service – les employés servent pleinement les clients, font le plein de la voiture et même lavent les vitres. Les pourboires sont les bienvenus, mais pas obligatoires.

Les ralentisseurs sur les routes uruguayennes sont concaves plutôt que convexes, et la circulation dans la plupart des rues de la ville est à sens unique.